Chirurgie des paupières

Le Dr Malet prend en charge l’ensemble des pathologies palpébrales fonctionnelles : ectropions, entropions, ptôsis, tumeurs bénignes et malignes.

Ectropions congénitaux, cicatriciels ou involutionnels

Il s’agit d’une malposition de la paupière qui n’est plus au contact du globe oculaire.
Il est responsable de larmoiement, de rougeur, d’irritation au niveau des yeux.
La cause la plus fréquente est le vieillissement entrainant un relachement de la paupière, parfois il fait suite à un accident (ectropion cicatriciel) ou à une paralysie (ectropion paralytique).
Le traitement est uniquement chirurgical.
Il consiste à remettre la paupière en bonne position contre le globe oculaire.
Différentes techniques existent en fonction de la sévérité de l’entropion.
L’intervention se passe sous anesthésie locale en ambulatoire.

Entropions

L’entropion est une malposition de la paupière qui s’enroule contre le globe oculaire. Les cils et la peau viennent frotter contre la cornée et entraînent une irritation, des rougeurs et un larmoiement.
La cause la plus fréquente est le vieillissement de la paupière (entropion sénile) parfois il fait suite à un accident ou à une pathologie fibrosante.
Le traitement est principalement chirurgical consistant à repositionner la paupière.
En cas d’impossibilité d’intervention chirurgicale des injections de toxine botulinique permettent d’améliorer le patient de façon transitoire (quelques mois).
L’intervention se passe sous anesthésie locale en ambulatoire.

Ptôsis congénitaux, neuromusculaires ou involutionnels

Il s’agit d’une malposition de la paupière supérieure qui est trop basse et qui gêne le champ de vision.
La cause est soit congénitale (présent dès la naissance, ptôsis de l’enfant) soit acquise.
Dans les ptôsis acquis la cause principale est le vieillissement de la paupière (ptosis sénile) mais parfois il peut s’agir de cause neurologique (paralysie d’un nerf de la troisième paire crânienne) ou musculaire (myopathie ou myasthénie).
Le traitement est chirurgical, la technique dépendra du type de ptôsis.
L’intervention se passe en ambulatoire, sous anesthésie locale ou générale selon l’âge du patient.

Tumeurs bénignes ou malignes palpébrales

La prise en charge des tumeurs cancéreuses nécessite obligatoirement une réunion commune pluridisciplinaire (RCP) qui discute et valide les décisions thérapeutiques.
Cette réunion a lieu mensuellement entre les ophtalmologistes du Centre Monticelli-Paradis (elle est ouverte à d’autres confrères désirant présenter un dossier) et une équipe de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), Centre référent de cancérologie, constituée des Docteurs L.Gonzague (radiothérapeute), J.Camerlo (oncologie médicale), R.Bouabdala (hémato-oncologue), N.Bonnet (dermato-oncologue) et H.Vacheret (anathomopathologiste).
La prise en charge est chirurgicale avec selon le type de tumeur un bilan et des traitements secondaires.
L’exérèse tumorale doit être complète. Elle peut s’effectuer soit en un temps avec contrôle anapathomo-pathologique per opératoire vérifiant que les limites d’exérèse sont saines, soit en deux temps avec reconstruction secondaire.
Le plus souvent les interventions se passent en ambulatoire sous anesthésie locale.
Notre structure est agréée par l’Agence Régionale de la Santé pour la chirurgie carcinologique.

Unité oeil et paupières

Unité oeil et paupières

Ectopion

Ectopion

Entropion

Entropion

Ptôsis congénital

Ptôsis congénital

Carcinome basocellulaire paupière inférieure pré opératoire

Carcinome basocellulaire paupière inférieure pré opératoire

Mélanose de Dubreuih pré opératoire

Mélanose de Dubreuih pré opératoire

Copyright © Dr Thierry Malet, 2013-2019 - Centre Monticelli-Paradis - 433 bis, rue Paradis - 13008 Marseille, France - Tél. : +33 (0)4 91 16 22 27 - Fax : +33 (0)4 91 16 22 39

Haut